Politique Euro-méditerranéenne

La politica euromediterrànea, el papel de la AREFLH

L'AREFLH et la politique euro-méditéranéenne

Les Pays producteurs de fruits et légumes sont à la fois de redoutables concurrents, bénéficiant d'une main-d'œuvre à bas prix, et une opportunité commerciale pour certaines productions telles que la pomme, la prune d'ente...
Mais dans un marché européen toujours en équilibre fragile, tout chevauchement dans les calendriers de production est source de difficultés et de baisse de prix.

C'est pourquoi l'AREFLH a pris l'initiative de réunir les organisations de producteurs des deux rives de la Méditerranée pour mettre en place un observatoire de la production et du marché, basé sur un échange d'informations sur les potentiels de productions et leurs calendriers.
L'AREFLH se situe exclusivement sur un échange d'expériences et d'informations, et, dans la cadre du Comité de Concertation Euro-Méditerranéen, a pour objectif de favoriser les complémentarités de production pour un approvisionnement optimisé du marché international.

• Le Comité de concertation Euro-méditerranée pour les fruits et légumes

Il est donc apparu opportun et utile de réunir autour d'une table les organisations professionnelles les plus représentatives pour les productions de fruits et légumes, européennes au sein de l'AREFLH et pour les pays producteurs du Maghreb et du Mashrek.

Cette concertation porte sur les points suivants :

  • information sur les productions des régions et pays producteurs de fruits et légumes (productions, calendriers, programmes de développement, politiques de qualité et d'origine ;
  • analyse des marchés et de leur potentialité de développement ;
  • étude des calendriers de production
  • recherche de complémentarité
  • échanges sur la situation des campagnes de commercialisation et des risques de crise ;
  • échanges sur les coopérations techniques et économiques possibles.

A la base de la création du comité
Si l'Europe souhaite pouvoir peser sur la scène internationale, elle ne peut ignorer le Bassin méditerranéen. L'interdépendance stratégique entre l'Europe et la Méditerranée est devenue telle que l'évidence de partenariats privilégiés s'impose. C'est par une coopération pionnière avec les autres pays méditerranéens que l'Europe sera en mesure de jouer un rôle dans la mondialisation, en explorant un avenir de co-développement durable où les variables humaines, sociales et environnementales seraient tout aussi déterminantes que les composantes économiques et politiques.

La multidimensionnalité de la question agricole et rurale en Méditerranée milite pour que soit enclenchée une mobilisation euro-méditerranéenne sur ce sujet. L'agriculture se situe au cœur de l'identité méditerranéenne et s'affiche comme un déterminant essentiel pour les sociétés de la région. Une convergence d'actions dans ce domaine pourrait développer des coopérations étroites et mobilisatrices car solidaires, humaines et mutuellement profitables aux deux rives de la Méditerranée.

Consulter le Rapport de Walter SCHMIEDT, Suisse, Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe, Commission de l'environnement, de l'agriculture et des questions territoriales, le 8 juin 2007.

Pour en savoir plus
pps Production et échanges dans le bassin méditérannéen

Dossier présenté par Mr Luciano TRENTINI, Président de l'AREFLH au Congrès de la Fédération Nationale des Producteurs de Légumes de France à Perpignan, le 20 Octobre 2006.