Notre territoire d'intervention

La politique européenne des fruits et légumes

Un outil majeur : l'OCM 

Encore trop faiblement organisée, la production de fruits et légumes européenne se trouve confrontée à une demande très concentrée et à un marché sous pression permanente de l'ensemble des origines intracommunautaires et des pays tiers.

L'OCM constitue un soutien indispensable aux organisations de producteurs, à l'adaptation des productions et à leur compétitivité.

Le développement rural : vecteur de développement

L'OCM est complétée par le développement rural, 2e pilier de la Politique Agricole Commune, qui permet aux régions moins favorisées de se structurer, de moderniser leurs infrastructures, de dynamiser l'emploi.

La politique de voisinage et l'élargissement

La politique de cohésion facilite la coopération entre régions européennes et avec les pays tiers. Ainsi, se construit une communauté européenne ouverte à ses voisins et se crée une zone de prospérité.

La promotion et le soutien à la consommation

400 grammes de fruits et légumes par jour, c'est le minimum recommandé par l'Organisation Mondiale de la Santé.
Hormis la Grèce et l'Italie, les autres pays européens sont encore loin de ce seuil.
De plus, l'obésité gagne du terrain en Europe, spécialement chez les jeunes.

L'objectif du programme européen Fruit School Scheme est de parvenir à modifier les habitudes alimentaires des Européens pour un meilleur équilibre alimentaire.